Bannière publication développement durable

L'espoir du green deal européen - Newsletter Transition 11/2019

Newsletter Transition
Décembre 2019

Le Parlement européen a approuvé hier la Commission d’Ursula von der Leyen, qui entrera en fonction le 1er décembre 2019. Ambitieuse, la Présidente s’était notamment distinguée par l’annonce d’un Green Deal européen, plaçant la transition écologique au cœur des objectifs de son mandat.

Alors, que peut-on espérer de ce Green Deal ? Son ambition est d’atteindre la neutralité carbone en Europe d’ici 2050 et de faire du continent le leader mondial de la transition écologique.

Pour y arriver, plusieurs mesures ont été évoquées : taxe carbone aux frontières, création d’un plan d’investissement de 1.000 milliards d’euros d’ici à 2030 en faveur d’une Europe durable, élaboration d’un pacte climatique européen… On veut y croire !

POUR LA SOLIDARITÉ - PLS salue ce vent d’espoir qui souffle sur l’Europe. Les résultats des élections législatives européennes ont mis en exergue la volonté de la société civile de soutenir la transition écologique. La Commission l’a entendu et a promis d’agir.

Il va sans dire que PLS restera attentif aux mesures prises ces prochains mois ; les déclarations de principe ne suffisent plus, l’heure est à l’action.

Soutenons la transition vers une Europe durable, une Europe qui réduit l’utilisation des ressources naturelles, qui repense sa manière de produire et de consommer, qui soutient l’économie collaborative, les circuits courts, etc. C’est cette Europe que nous voulons.

Demain, le 29 novembre, débute le Black Friday, emblème historique du système capitaliste et du consumérisme. Renversons la tendance ! Faisons de cette journée un symbole d’objection, de confrontation des modèles. Une autre économie est possible, une économie du Green Friday, où les enjeux de solidarité, de santé, de biodiversité, de préservation de nos écosystèmes et de nos habitats, sont plus importants que des offres promotionnelles. Ensemble, agissons !

Solidairement vôtres,

Mathilde Mosse et Denis Stokkink
 

Contact: 

Mathilde Mosse