Économie sociale : 2016, une année décisive ?

Mardi, 21 Juin 2016
Que font les intergroupes du Parlement européen ? Où en est le GECES, groupe d’experts institué par la Commission européenne ? Que peut-on attendre du Conseil de l’Union européenne ? Dans un article du FIL CIDES, newsletter Chorum d'information et de veille sur l'économie sociale et solidaire, PLS fait le point sur le positionnement et les perspectives des institutions européennes pour l’économie sociale.

Donner de la visibilité aux acteurs de l’économie sociale et solidaire qui s’exportent. C’est le défi de Martine Pinville, secrétaire d’Etat à l’ESS par le moyen d’une double initiative : l’organisation d’une conférence européenne réunissant un certain nombre de ses homologues européens et le lancement de l’appel à projet Scale me up.

À mi-chemin entre la conférence de Luxembourg de décembre 2015 et en amont de la conférence slovaque à venir, cette initiative de la ministre s’inscrit pleinement dans un contexte européen cherchant à valoriser l’économie sociale. Six États membres, dont la France, signait en effet fin 2015 la « Déclaration du Luxembourg », sorte d’engagement de principe visant à améliorer l’écosystème de l’économie sociale. Les États y invitent notamment l’Union européenne à adopter une approche commune reconnaissant le rôle de l’économie sociale en Europe dans le respect de la diversité de ses formes.

La reconnaissance de l'économie sociale, c'est justement un des rôles que s'est fixé le Geces, groupe d'expert de la Commission européenne sur l'entrepreneuriat social. Le Geces travaille actuellement à la rédaction d’un Rapport général étudiant notamment le renforcement des sources de financements et la mise en place de cadres légaux et fiscaux harmonisés.

Pays: 

Union Européenne

Thématiques: 

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci