Réseau CEASE : un succès aux couleurs de la Belgique pour les entreprises engagées contre les violences domestiques !

Mardi, 27 Novembre 2018

Le vendredi 23 novembre 2018, deux jours avant la Journée internationale pour l'élimination des violences à l'égard des femmes, POUR LA SOLIDARITÉ-PLS lançait le Réseau CEASE, en Belgique : l'occasion de signer officiellement la Charte des entreprises et organisations engagées contre les violences conjugales.

17 entreprises et organisations belges, du secteur public comme privé, se sont rassemblées ce vendredi 23 novembre 2018 pour apposer leur signature sur la Charte d'engagement contre les violences conjuagles. Un acte fort et symbolique illustrant la motivation des employeur-se-s à s'impliquer sur ce sujet.

Parmi les signataires : la coopérative SMart, le Service public régional de Bruxelles-SPRB, Amnesty, ACTIRIS, ENGIE Electrabel, SPIE, l'ONEM, Ethias, la Centrale de services à domicile-CSD, la Mission locale de Bruxelles-Ville, la Commune de Woluwe-Saint-Lambert, l'Office francophone de la formation en alternance-OFFA, le SPF Affaires étrangères, Bruxelles Fiscalité, FOR.E.T. asbl, DIESIS et l'asbl POUR LA SOLIDARITÉ.

En Belgique, une femme sur trois est, a été ou sera victime de violence au cours de sa vie. Ces violences, qu'elles soient physique, verbale, psychologique ou économique, ont évidemment un impact sur la vie professionnelle des personnes concernées (source : IEFH, 2017) :

  • 72,9% des victimes de violence domestique indiquent que celle-ci a un impact sur leurs aptitudes au travail.
  • Cet impact se traduit notamment par le fait d'être fatigué-e (30,7%), distrait-e (29%), malade (21,2%) mais aussi par un certain absentéisme (40,8%);
  • Les personnes confrontées à de la violence domestique indiquent avoir besoin de s'absenter du travail, notamment pour assister à des rendez-vous médicaux (37,1%), chercher un logement (15,4%), bénéficier d'un soutien psychologique (13,1%) ou assister à des audiences au tribunal (12,7%);
  • 28,5% des collègues d'une personne victime de violence domestique indiquent ressentir du stress ou de l'inquiétude pour leur collègue.

Prochaine étape : faire bénéficier les membres signataires d'une formation visant à sensibiliser aux manières de repérer, aborder, orienter et soutenir les employé-e-s victimes de violence domestique. À tout bientôt !

 


L'événement de lancement du réseau belge a été co-financé par Equal Brussel. Le projet CEASE est lui co-financé par la Commission européenne et mené en partenariat avec 4 organisations de 3 États-membres : la Belgique, la France et la Grèce.

    Découvrez Télex, la newsletter PLS !

    Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

    Je m'inscris Non merci