Un secteur social, sauf pour les femmes ? Interview Alter Échos

Jeudi, 18 Février 2016

L'égalité femmes-hommes est loin d'être un acquis dans nos sociétés. Le secteur social ne fait pas exception, notamment en ce qui concerne l'accessibilité des postes à responsabilité. Estelle Huchet, chargée de projets à PLS, fait le point dans une interview accordée à la revue bimensuelle Alter Échos.

Alors que les femmes s'efforcent de faire valoir leurs droits pour obtenir la même égalité que la gente masculine, entre autres sur le marché du travail, force est de constater qu'elles ne sont pas au bout de leur combat.

L'étude nationale belge, réalisée par PLS dans le cadre du projet Gender Balance Power Map et financée par le programme PROGRESS de l'Union européenne, met en avant les obstacles auxquels les femmes font face dans leur développement de carrière. Or, contrairement aux valeurs défendues par l'économie sociale, ces obstacles semblent bien présent tant dans les entreprises classiques que dans les entreprises sociales.

En cause ? L'absence de processus promotionnels arrêtés, une timidité des femmes, des postes de managers difficilent à concilier avec la vie de famille... Et la présence majoritaire d'hommes dans les conseils d'administrations qui occulte la prise en compte de certaines questions :

« Il est important que des femmes soient présentes dans les CA des structures. Cela permet justement de faire émerger certains sujets, comme les horaires flexibles, le télétravail », explique Estelle Huchet.

Au-delà du critère de compétence, c'est donc bien la question de la conciliation entre vie familiale et vie professionnelle qui est en jeu. Une occasion de plus de rappeler que sans égalité de fait à la maison... difficile d'atteindre l'égalité au travail.

Pays: 

Belgique

Thématiques: 

ÉCONOMIE SOCIALE
Emploi
Entrepreneuriat
RSE & DIVERSITÉ
Genre

Découvrez Télex, la newsletter PLS !

Chaque mois, recevez l’actualité de PLS et des Observatoires européens dans votre boîte mail (projets, événements, publications…)

Je m'inscris Non merci